Rencontre avec l'Atelier Saint - Julien

Publié le : 05/08/2016
Catégories : Inside Karma Koma

Vous le savez certainement, Karma Koma propose en plus de son univers mode, une petite ligne de bougies au parfum unique. Cette odeur si caractéristique de nos boutiques s'invite désormais chez vous, pour prolonger l'été le temps de quelques heures. L'odeur Karma Koma, c'est un jus frais et léger, gorgé d'agrumes et de soleil équilibré par un cèdre boisé.

-

Pour rester au plus proche de nos valeurs de valorisation de la création corse, nous avons choisi Jean Patrick Pitois (Atelier Saint-Julien ndlr) pour réaliser l'empreinte olfactive de la marque et la décliner en bougie. Rencontre avec un artisan made in Bonifacio… 

-

-

-

COMMENT ETES VOUS ARRIVE A LA CREATION DE BOUGIE ?

-

Je me suis mis les bougies en tête lors d'un voyage en Scandinavie en 2009. Là bas, plus qu'un simple objet les bougies sont un art de vivre au quotidien, on en retrouve absoluement partout.

L'idée a alors fait son chemin et de fil en aiguille, je me suis lancé dans l'aventure de la bougie parfumée !

-

QUELS SONT VOS VALEURS ?

-

Évidement dès le départ j'ai fait le choix de ne pas travailler de paraphine au profit des cires végétales et de la cire d'abeilles. Pour les parfums, quand c'est possible je préfère les huiles essentielles aux huiles parfumées. L'idée de départ était et reste de manufacturer un produit de qualité localement , exotique pourquoi pas ? mais "made In Bonifacio "!

Le nom est venu naturellement Atelier pour la dimension artisanale du travail à la main. Saint Julien pour le lieu où il se trouve, un nom qui évoque Bonifacio, la Corse, un art de vivre... 

-

PARLEZ-NOUS DE VOTRE COLLABORATION AVEC KARMA KOMA

-

La collaboration avec Karma Koma a été une véritable étape vers la création de parfum d'intérieur sur mesure. Le processus relève d'une étroite collaboration (c'est avant tout une histoire de personnes).

L'histoire commence par la définition du cahier des charges où il faut interpréter les idées et les envies qui ne sont pas forcément précises, vient ensuite la phase de tests (la plus agréable)... on reprend note après note jusqu'à trouver l'équilibre. C'est très similaire à de la patisserie, chaque ingrédient joue un rôle mais la justesse tient à très peu de choses... Parfois cela ne fonctionne pas.

Le challenge à mon goût est de garder la simplicité et la sobriété comme ligne de conduite. J'y travaille quotidiennement avec un énorme plaisir.

-

Pour retrouver les créations de Jean Patrick retrouvez le sur son site et sur facebook

-

-

Partager ce contenu